Plan du site

Cg wilhelm conrad rontgen 156x235

« Les mots peuvent ressembler aux rayons X ; si l’on s’en sert convenablement, ils transpercent n’importe quoi. »

Aldous Huxley (1894-1963)

Un jour de l’an de grâce 1895, donc un an après la naissance de Aldous Huxley, le physicien allemand Wilhelm Röntgen eut l’idée de plonger un tube à rayons cathodiques de Crookes dans un caisson opaque.

Il s’aperçut alors que le rayonnement traversait la matière et que les éléments métalliques devenaient visibles en négatif.

Prolongeant ses investigations en milieu familial, en homme prudent, il réalisa une première radiographie avec la main de sa sœur Anna Bertha.

Ne sachant comment désigner ce rayonnement, il lui attribua le nom que l’on donne à toute inconnue habituelle en mathématiques, c’est-à-dire X.

C’est à la suite de cette découverte qu’il reçut le prix Nobel de physique.

Pour la petite histoire, le sujet Les rayons X fut la question de cours que j’avais choisie pour l’épreuve de physique et chimie de ce que l’on appelait – jadis – la deuxième partie du baccalauréat (mathématiques élémentaires, bien sûr).

↑ Haut